Écouter le rythme de bébé - analyse critique du livre de Tracy Hogg

Publié le par Maëlle B.F.

Bébé avait un mois environ et ma mère m'a gentiment posé la question "et alors vous avez votre petit rythme tous les deux ?" ; et là je me suis dit qu'il y avait un problème...je n'avais aucun rythme.

 

Le problème de l'allaitement à la demande quand on ne connait pas encore bébé

 

Je t'entends déjà hurler "quoi elle veut imposer des horaires à son enfant ?" et le spectre de l'horloge tyran apparait sous tes yeux horrifiés. En fait, quand bébé arrive à la maternité, tu es totalement à l'écoute de ses besoins. Passé le fameux jour de récupération post-natal, tu as le droit aux deux jours de Rumba : tétées toutes les heures en ce qui me concerne ! Quand tu rentres, le nombre de tétées diminue un peu (ça dépend de l'enfant) et bébé est sensé manger/salir sa couche/dormir dans une incessante répétition. (Je parle évidemment du cas d'une maman qui allaite ; je ne sais pas comment cela se passe avec le biberon).

Sauf que mon bébé, c'était : manger/salir la couche/manger/salir la couche, des micro-dodo dans la journée et une sieste longue. La nuit était plus calme, plusieurs heures de sommeil. Tu vas peut-être me dire où est le problème ? Il était le suivant : j'étais persuadée que j'écoutais bébé et donc que tout allait bien, sauf que pleurs très fréquents et mal au ventre faisaient aussi partie de la journée.

Cela nous rendait très triste de le voir si mal et j'ai réfléchis aux paroles de ma mère. J'ai un peu cherché quelles lectures pourraient combler mon manque total de connaissances. Car je t'avoue que je savais sur le papier beaucoup de choses sur le sommeil du nourrisson, sur ces besoins physiologiques, mais je ne comprenais pas pourquoi c'était si dur de vivre le quotidien.

J'ai lu le livre les secrets d'une charmeuse de bébés de Tracy Hogg. Alors c'est sûr, le titre fait sourire : on s'attend à trouver un livre de recettes toutes faites et inapplicables. L'auteur nous livre en fait sa démarche avec les bébés : du respect, de l'amour et de l'écoute. Et j'ai dû me rendre à l'évidence, je n'étais pas bien à l'écoute de mon bébé. On m'avait dit "surtout allaitement à la demande." Aussi, dès qu'il pleurait, un peu bêtement, j'avais tendance à le nourrir me disant "il demande". Or, Tracy Hogg fait remarquer que nourrir l'enfant est très important mais le faire dormir aussi et un bébé ne trouve pas forcément le sommeil tout seul. Et au début, n'ayant pas un vocabulaire très varié n'est-ce pas ^^,  il pleure pour manifester son envie de dormir, il pleure pour manifester son désir de ne plus être stimuler, il pleure pour avoir les bras...

Évidemment, je n'étais pas stupide non plus : je ne lui ai pas mis le sein dans la bouche au moindre son. Mais force était de constater qu'il y avait clairement inadéquation entre ce qu'il nous communiquait et beaucoup de nos réponses.

Donner un rythme pour mieux différencier les pleurs

Tracy Hogg propose la méthode EASY qui doit être la base du rythme de bébé. Celui-ci aime la routine ; répéter dans le même ordre une même série d'actions le rassure.

Eat

Bébé doit manger très régulièrement. Dans le livre, elle affirme qu'il faut attendre entre 2 et 3h pour que bébé mange à nouveau mais que chaque enfant est différent. Je ne suis pas totalement d'accord avec ça, mon fils mange à la demande, mais en gros le lait maternel se digérant en une heure, j'attends au moins ce laps de temps entre chaque tétée et je préfère ne pas dépasser 3 - 4 heures de jeune (exception faite de la nuit où s'il dort je ne vais pas le réveiller ^^). Cependant, ce cadre permet de se poser des questions. S'il pleure toutes les heures, a-t-il vraiment faim ? Tête-t-il assez longtemps lors d'une prise ? Cette dernière question est importante quand on sait que la composition du lait varie au cours de la tétée et que le lait à la fin est plus riche et gras qu'au début. Aussi, à moins qu'il fasse très chaud et que bébé ait soif, s'il demande très régulièrement, c'est qu'il n'a pas eu son content. Au final, on apprend à mieux connaître son bébé ; le mien têtait beaucoup le matin, régulirèment la journée, et de nouveau beaucoup le soir. Je parle à l'imparfait car ses besoins ont évolé et aujourd'hui il n'y a qu'en fin de journée qu'il est très demandeur car il reste plus longtemps éveillé.

Activity

Après le repas, bébé est souvent éveillé. C'est le moment du change, du jeu, du bain...bref il est ouvert au monde. Certains bébés s'endorment après avoir mangé voir sur le sein, le temps d'activité peut donc être avant. Cependant il faut veiller à ce que le bébé n'ait pas besoin de toujours manger pour s'endormir, cela rendrait les choses compliquées pour la suite. Tracy fait remarquer qu'il est bon de toujours faire les choses dans le même ordre. Pour ma part, je ne suis pas aussi organisée !

Sleep

C'est la partie amusante. Si s'endormir la nuit ne lui posait pas de problème, faire des siestes dans l'après-midi était purement aléatoire. Je me disais "il n'a beaucoup sommeil puisqu'il ne s'endort pas" jusqu'au moment où ses pleurs me faisaient comprendre qu'il voulait dormir. Le "secret" c'est de repérer les petits signes de fatigue et de constater que la phase d'activité a été bien longue et de coucher bébé. Et ce même s'il ne dort pas ! Et oui, c'est mettre bébé au calme qui le fera glisser dans les bras de Morphée. On a donc l'impression d'imposer le rythme au bébé - "maintenant, tu dors" - mais en fait, ce sont les signes repérés chez lui qui le dicte. Peut-être que ce que j'énonce sont des évidences pour toi, au quel cas tant mieux, mais en tant que nouvelle maman pas mal de choses ne coulaient pas de source (notamment coucher un bébé qui ne dort pas dans son berceau).

You

Et oui en écoutant mieux bébé, tu as forcément plus de temps pour toi puisque bébé est plus reposé/content/apaisé...Et en apprenant le rythme de ton bébé, tu peux donc prévoir tes activités en fonction.

Écouter le rythme de bébé - analyse critique du livre de Tracy Hogg
Écouter le rythme de bébé - analyse critique du livre de Tracy Hogg

Les autres secrets de Tracy Hogg (et ses limites ^^)

Dans son livre, Tracy propose aussi des méthodes pour reconnaitre les états de bébé en fonction de ses gestes, ses expressions, ses pleurs. Le tout est alimenté par sa longue expérience avec les bébés. Je pense que c'est très intéressant mais le principal est bien sûr de faire son propre tableau de traduction (et l'auteure le reconnait tout à fait).

Elle insiste beaucoup sur le fait que le bébé est une personne et qu'on lui doit le respect. Elle préconise de parler à bébé et de lui expliquer ce qu'on fait, plutôt que de le surprendre et le bringuebaler sans rien lui dire. C'est peut-être quelque chose dont tout le monde n'est pas persuadé, mais je trouve que c'est primordial : ce n'est pas parce qu'il ne parle pas encore, qu'il ne ressent pas les choses. Après, c'est aussi une question d'éducation ; dans ma famille on nous a toujours considéré comme des personnes ayant pleinement nos droits (ce qui ne veut absolument pas dire le règne de l'enfant tyran).

Elle parle beaucoup d'équilibre à trouver, à inventer au sein de la famille, pour que tout le monde y trouve son compte : les parents comme l'enfant. Elle met également en garde contre les mauvaises habitudes que l'on inculque sans y penser et qui sont très dures à éliminer une fois installées (et plus l'enfant grandit, plus c'est dur d'y parvenir). Petit exemple, si tu berces forcément bébé pour l'endormir, il aura des difficultés à trouver le sommeil tout seul. Si du jour au lendemain, tu décides qu'il est trop grand (et trop lourd !) pour agir ainsi, prépare-toi au concert de larmes !

Ce n'est pas non plus le livre parfait. Beaucoup ont été dérangés par le ton d'écriture, peut être que ce sera ton cas. Elle s'adresse en effet en priorité aux mamans et les appelle "jolie petite maman". La "norme" est le couple hétéro et il n'y a pas de "papas au foyer". Si tu le lis en français et non en version originale, le style a aussi quelques lourdeurs je trouve.

Cette lecture peut également être décourageante, avec elle tout semble facile ; si bébé ne dort pas, c'est donc de notre faute. Un livre culpabilisant de plus si on veut atteindre une normalité, un idéal. Je pense qu'il faut se départir de toutes ces notions de jugement ; on est de bonnes mères parce qu'on aime ses enfants et qu'on les respecte et malgré les difficultés, la plupart sont éphémères. C'est une des choses qui est peut être la plus dure à accepter. Quand ton bébé hurle, que tu es épuisée et que tu oscilles entre énervement et dévalorisation de toi-même - moi son parent, je n'arrive même pas à le calmer - tu as l'impression que cette situation sera sans fin. Il faudrait que quelqu'un te dise : "dans un mois, une semaine, tout ira mieux". Et même quand on te le dit, tu as tendance à ne pas l'écouter, ne pas le croire. Et pourtant...

Bilan personnel

Au bout d'un mois, je peux dire que c'est efficace. Certes, bébé a grandit et est peut être un peu plus autonome mais je vois vraiment la différence. Il est beaucoup moins fatigué, très éveillé et pleure assez peu ; bref que du bonheur.

Publié dans Ma vie de maman

Commenter cet article